Menu

L'église Saint-Clément

Le premier lieu de culte dédié à Saint-Clément remonte au Ve siècle°. Il est probable qu'une chapelle ait été édifiée en 490, "hors les murs" de la ville, par l'évêque Gérimius qui y fut inhumé en 498.

C'était la chapelle d'un hôpital charitable élevé aux abords de la ville et détruit, en 1226, par Pierre Mauclerc, pour établir les nouvelles fortifications. L'édifice primitif devait se situer entre les actuelles rues Sully et Dugast-Matifeux.

A partir de 1227, une nouvelle église prend place sur un terrain libre situé à l'angle des actuelles rues Guibourg-de-Luzinais et Gaston-Serpette. Son chevet est orienté à l'est, vers l'Orient. Deux nefs latérales dont l'une au nord s'avancent sur le chemin de Paris, sont ajoutées à l'église de forme quasi rectangulaire - puisque composée longtemps d'une nef unique. Un clocher pointu couvert d'ardoises s'élève au-dessus du toit.

Suite à la Révolution*, en 1791, l'église est close et vendue nationalement sous le nom de "Liberté et Démosthène". En 1803, l'église accueille l'abbé Duproz, son premier curé concordataire.

En savoir plus...

Basilique Saint-Nicolas


La basilique Saint-Nicolas de Nantes est une basilique française située dans le centre-ville de Nantes. Elle a été construite par Jean-Baptiste-Antoine Lassus, élève de Henri Labrouste et collaborateur de Eugène Viollet-le-Duc au xixe siècle. Elle remplaçait une ancienne église du XIe-XIIe siècle, érigée le long de l'enceinte de Pierre Ier de Bretagne (on voit d'ailleurs les vestiges des fortifications "rue Duvoisin" qui longe l'église actuelle à l'ouest), qui fut restaurée en 1478. Mal entretenue, cette dernière se révéla trop petite pour accueillir une population croissante en raison de l'urbanisation, de sa situation en centre ville, ainsi que de la proximité des activités portuaires, tant fluviale, que maritime. La construction de l'église actuelle s'échelonna de 1844 à 1869 (l'édification du clocher prit à lui seul les quinze dernières années des travaux), sur un terrain exigu qui l'oblige à être orientée sur un axe nord-sud, et non pas est-ouest comme le voulait la tradition chrétienne (soleil levant sur le sanctuaire). Elle est bâtie en granit de la région, ainsi qu'en pierres dures et tuffeau de Touraine. Elle fut érigée en basilique le 28 octobre 1882. Gravement endommagé lors du bombardement du 16 septembre 1943 (qui détruiront également une bonne partie du quartier, tel la Place Royale et la Rue du Calvaire qui sont attenantes), le chantier de reconstruction dura de 1953 à 1974. Elle est classée monument historique par arrêté du 6 novembre 1986, car elle fut un des premiers projets néogothiques de France1. Cette basilique fait l'objet d'un classement au titre des monuments historiques depuis le 6 novembre 1986.

 

En savoir plus...

Cathédrale Saint-Pierre


La cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul de Nantes se situe sur la place Saint-Pierre, à Nantes . Elle est la cathédrale du diocèse de Nantes, siège de l'évêque de Nantes. Sa construction s'étalle sur 457 ans, de 1434 à 1891, mais ces délais n'altèrent en rien la qualité ni la cohérence de son style gothique.

Trois édifices religieux ont prééxisté à l'actuelle cathédrale : une chapelle bâtie au IIIe siècle, une première cathédrale, bâtie au VIe siècle puis une deuxième cathédrale romane, bâtie au XIe siècle. La cathédrale actuelle est bâtie à l'emplacement de cette dernière, en l'absorbant peu à peu.

GrundrissNantesTrois édifices religieux ont prééxisté à l'actuelle cathédrale : une chapelle bâtie au IIIe siècle, une première cathédrale, bâtie au VIe siècle puis une deuxième cathédrale romane, bâtie au XIe siècle. La cathédrale actuelle est bâtie à l'emplacement de cette dernière, en l'absorbant peu à peu.

On raconte qu'au iiie siècle, saint Clair, premier évêque de la ville, arrive de Rome en possession d'un clou provenant de la croix qui supporta le martyre de Saint Pierre. Il fait édifier une chapelle pour abriter la relique, qu'il dédie à Saint Pierre et Saint Paul.

La construction de la première cathédrale débute au vie siècle, à l'initiative de l'évêque Eumélius II (527-549). Elle est consacrée par son fils et successeur, Félix Ier (550-582). Cet édifice, dont le plan en croix latine à trois nefs qui copie ceux des cathédrales de Tours et de Clermont, fait l'admiration de son contemporain Venance Fortunat, évêque de Poitiers.

En 843, lors des invasions normandes, l'évêque Gohard y est massacré avec ses paroissiens, par les Vikings. La cathédrale est reconstruite au xie siècle (vers 1080, sous l'épiscopat de Benoît de Cornouaille). De cette époque, il ne subsiste aujourd'hui que la crypte située sous le chœur, et quelques chapiteaux.La construction de l'édifice actuel est initialement conduite par Guillaume de Dammartin, architecte de Jean de Berry, puis par Mathurin Rodier, sous l'impulsion du duc de Bretagne Jean V et de l'évêque Jean de Malestroit, qui posent la première pierre le 14 avril 1434.Le milieu du xve siècle est en effet une période propice au lancement de tels projets, la Bretagne ayant retrouvé une prospérité commerciale suffisante grâce à une politique diplomatique opportuniste et habile qui lui permet de rester relativement à l'écart des déchirements européens de l'époque, notamment entre les royaumes de France et d'Angleterre.Saint-Pierre

De plus, l'établissement d'une aussi imposante cathédrale, et l'implication qu'y met le pouvoir ducal, participent à la légitimation de ce pouvoir dans un contexte difficile suite aux guerres de succession du duché de Bretagne. On notera d'ailleurs que Nantes n'est pas la seule ville à bénéficier de cette volonté politique de Jean V : citons par exemple le chantier similaire de la façade de la cathédrale de Quimper, initié dix ans plus tôt en 1424.

Si la façade est achevée dès la fin XVe siècle, les tours ne le sont qu'en 1508, la nef et les collatéraux le sont également au début du xvie siècle, la voûte gothique de la nef, le bras sud du transept et les arcs-boutants sont terminés au xviie siècle et le chevet fin xixe siècle. Après 457 années de travaux, elle est enfin inaugurée le 25 décembre 1891 par Monseigneur Le Coq.

Cependant, la pollution urbaine, le manque d'entretien et les bombardements de 1944 conduisent à des travaux de restauration de l'édifice, qui sont presque achevés lorsque, le 28 janvier 1972, se déclenche un gigantesque incendie dans les combles, dû à un chalumeau qu'un ouvrier a malencontreusement oublié d'éteindre et qui embrase la toiture. Les pompiers parviennent à maîtriser le sinistre, mais la charpente est largement détruite, et de nombreux autres dommages sont à déplorer.

 

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS

Nantes est une commune française de l'ouest de la France, située au sud du massif armoricain, qui s'étend sur les rives de la Loire, à 50 km de l'océan Atlantique. Chef-lieu du département de la Loire-Atlantique et préfecture de région des Pays de la Loire, elle est l'élément central de la communauté urbaine Nantes Métropole forte de près de 600 000 habitants. Associée à l’agglomération de Saint-Nazaire, son avant-port sur l'estuaire de la Loire, celle-ci constitue aujourd'hui la métropole du Grand Ouest français. Labellisée ville d'art et d'histoire, Nantes est en 2008 la sixième commune la plus peuplée de France avec ses 283-288 habitants, et la première commune, en termes d'habitants, tant de la région Pays de la Loire que de l'Ouest.

- Wiki
Ballon I
Ballon II
Island
Cloud front I
Cloud front II
Tablet view
Mobile view